• Nous avons reçu ces informations, c'est tellement colossal que pour un peu, on en rirait.....

     

    -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

     

    Les opposants à la 5G doivent s’attendre et se préparer à d’autres exactions de ce genre. À ce titre, les conclusions  données par le  Conseil de l’Union européenne des ministres des Télécommunications  du  9 juin  2020,  «  Façonner l’avenir numérique de l’Europe » sont particulièrement révélatrices ; extraits :

    Le Conseil de l’Union européenne…

    SOULIGNE que la pandémie de COVID-19 a démontré qu’une connectivité rapide et omniprésente est indispensable, mais que de nombreuses régions européennes n’en disposent pas encore ;

    APPELLE la Commission et les États membres à améliorer les conditions d'investissement, y compris
    i) en prévoyant, au besoin, des programmes de financement public au niveau européen afin de soutenir les investissements dans des infrastructures de réseaux numériques à très haute capacité, surtout dans les zones rurales ;

    ii) en répartissant le spectre de fréquences 5G d'ici la fin de 2020,

    iii) en veillant à mettre en place des processus efficaces et transparents qui permettent le déploiement accéléré des infrastructures à très grande capacité, notamment la fibre optique et la 5G…

    35. APPELLE la Commission à présenter, pour la 5G et la 6G, un plan d'action révisé, étayé par des mesures de financement adéquates, grâce à des enveloppes provenant tant du cadre financier pluriannuel que du Fonds européen pour la relance…

    36. SOULIGNE que, dans le cadre du déploiement de nouvelles technologies telles que la 5G/6G, il convient de préserver les capacités des autorités répressives, des services de sécurité et de l'appareil judiciaire à exercer leurs fonctions légitimes efficacement ; … ; RELÈVE qu'il importe de lutter contre la diffusion de mésinformations concernant les réseaux 5G, surtout eu égard aux allégations fallacieuses selon lesquelles ces réseaux constitueraient une menace pour la santé ou seraient liés à la COVID-19 ;

    Pour mémoire, dès 2012, la Commission européenne a investi 700 millions d’euros de fonds publics dans le 5G-PPP , un partenariat public-privé pour le développement de la 5G. Depuis, elle n’en est pas restée là et, comme on peut le voir dans ce court extrait, elle compte poursuivre cette folie que seules les personnes dénuées du moindre bon sens ou tout à fait désinformées désirent voir advenir. De fait, le lobby dispose de tout l’argent et de tous les relais médiatiques qu’il veut, comme on a pu encore le constater lors de l’émission CQFD (RTBF) de ce 10 juin ayant pour seul invité le patron de Proximus, où, malgré quelques bonnes questions du journaliste, les auditeurs ont eu droit à leur comptant de contre-vérités et de désinformation.

     

    -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

     

    (après réflexion, ne serait-ce pas l'énoncé délibéré de la mise en place d'un meurtre avec préméditation d'une planète tout entière, au nom d'un PROGRÈS qui nous tuera tous, ou presque ?)

     


    votre commentaire
  • Essayons de résumer les points forts de la 5G, qui sont AUSSI souvent ses inconvénients

     

     

     

    LA 5G, SES INCONVÉNIENTS ET SES RISQUES

     

     

     1  La 5G a une portée déplorable

    La 5G nécessite une augmentation substantielle du nombre d'antennes nécessaires, du fait de sa moindre portée : c'est tout simplement cent fois, mille fois plus d'antennes qui sont nécessaires par rapport aux autres normes d'émission : du brouillard, de la fumée, une feuille, un corps d'humain ou d'animal, les murs la perturbent. En pratique, en ville où les conditions pour elle sont extrêmes, c'est tous les cent mètres, voire tous les cinquante mètres qu'il sera nécessaire d'en placer.

     

     2  La 5G n'apporte rien de nouveau

    Les arguments avancés pour la promouvoir sont que cela permet plus de vitesse de transmission et plus de bande passante : certes, mais en fait à part les militaires (qui voient cette nouvelle bande passante empiéter sur leurs plates-bandes d'un mauvais œil, car c'est pris sur ce qui était jusqu'à présent des fréquences qui leur étaient réservées), qui a besoin de cette débauche de possibilités alors que même les voitures autonomes n'ont pas besoin d'autant, et que les chirurgiens à distance préfèrent opérer via la fibre bien plus rapide et malgré tout plus fiable  ?

     

     3  La 5G consomme beaucoup plus de courant

    Cette multiplication d'antennes ne va pas sans une nécessaire alimentation de celles-ci, même si elles sont de taille bien plus petite, mais pas moins puissantes. Aurait-on oublié en haut lieu la modération énergétique tant mise en avant au point d'en donner le prétexte pour imposer aussi le Linky encore plus énergivore, sans oublier un « Internet des Objets » aux appétits d'énergie monstrueux ?

     

     4  La 5G, selon les astronomes et les astrophysiciens, pollue le ciel

    Pour assurer une couverture globale sur toute la Terre, et sans demander l'avis de ses habitants, des insensés multiplient les lancements de satellites réémetteurs (pour le moment, on parle d'en lancer cinquante mille). Déjà des lanceurs en envoient par rafales, et cela ne fait que commencer. De ce fait les moyens d'observation du ciel voient leurs clichés traversés par des dizaines de points lumineux perturbateurs, qui gênent considérablement la recherche.

     

     5  La 5G perturbe la météorologie

    En raison de tous ces satellites, et des échanges avec les nombreuses stations terrestres, sur des fréquences jusque-là épargnées, certaines mesures essentielles pour les prévisions (émissions naturelles des particules de la haute atmosphère) sont carrément torpillées car elles se font justement sur ces fréquences-là, ou des fréquences très voisines. Voir à ce propos la note officielle qui précise les fréquences utilisées par ces satellites : de 1452 à 2690 MHz. On peut imaginer l'impact sur ceux qui ont besoin constamment de ces données (marins, agriculteurs, militaires, mais aussi simples particuliers).

     

     6  La 5G est dangereuse

    Depuis des mois déjà, voire des années, les biologistes alertent sur la survenance de ces petites antennes surpuissantes, omniprésentes, qui selon l'encombrement des échanges pourront affecter entre une et 32 cellules internes à un locuteur, donc avec une force qui peut dépasser très largement tous les seuils admissibles, et ce même si chaque cellule prise isolément semble les respecter. Ce locuteur en subira la violence, mais aussi, et plus encore, toute personne placée entre lui et les cellules de l'antenne. La barrière des cellules animales (donc humaines) en sera forcément affectée profondément, avec en risque presque obligatoire des perturbations d'ADN, d'échanges nerveux, du système immunitaire, du sens de l'orientation des oiseaux et des insectes. Même les plantes peuvent en être affectées à plus ou moins long terme.

     

    La 5G nous donne là l'exemple d'un dossier qui peut bien plus vite que le scandale de l'amiante par exemple, devenir une catastrophe cette fois mondiale. Ce serait d'ailleurs pour cette raison que des décrets, des ordonnances seraient en préparation pour empêcher des lanceurs d'alerte d'intervenir efficacement : il s'agit de TRÈS GROS SOUS mis dans la balance !

    De nombreux liens orientent vers des études qui convergent, vers des appels au secours. Assez peu le sont en français malheureusement, car notre pays a la « chance » d'avoir un milieu dit scientifique très verrouillé.

    En voici un, important, et international

    https://www.stralskyddsstiftelsen.se/wp-content/uploads/2017/09/170913_scientist_5g_appeal_final_fr.pdf

     

    Un autre :

    https://limits-drive.mycozy.cloud/public?sharecode=baybKzHNNLVv


    2 commentaires
  • Déjà est paru au moins numériquement l'article écrit par Presse Océan

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-resistance-5g-exige-un-debat-avant-le-deploiement-de-la-telephonie-mobile-5-sup-e-sup-generation-121351a0-a7e1-11ea-a03c-b565139444aa

    Et celui de Ouest-France

      https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-manifestation-contre-la-5g-si-elle-arrive-je-devrai-quitter-ma-ville-6860250?fbclid=IwAR2QCVHUUkpR2VYyhX_JFgEgUwdU0K9YZJ8_aLzq2NHF1p_ho-hHOd3tVuc

    Nous en attendons d'autres, qui seront ajoutés à cet article dès réception.

    Rappelons que Nantes est une ville-test pour la 5G : élues anciennes et candidates (eh oui, il n'y a que des femmes) commencent à se poser quelques questions. Il est tout de même instamment rappelé de que vraies études de non-dangerosité tous azimuts (pour les sciences, pour la météorologie, pour les coûts réels par rapports aux gains réels, pour la santé) n'ont pas encore été diligentées, donc une certaine prudence est de mise.

    Lancer pour publication un beau papier ronflant est une chose, être l'édile dont les décisions vont peser sur l'avenir de quelque six cent mille personnes en est une autre.

     

    Pour compléter : le dossier de Télénantes

    https://www.telenantes.com/societe/lactu/article/rassemblement-contre-la-5g


    votre commentaire
  • Ce sera la troisième journée contre la 5G. L'heure est grave. Industriels des communications et de l'électronique, gouvernements stipendiés par ceux-ci, élus locaux emballés par de belles paroles poussent à la roue. Dès la fin 2020 il semble que déjà deux grandes villes soient opérationnelles : Marseille et Nantes. C'est dire que cette fois l'échéance approche pour tous.

    Il a été annoncé par "les Autorités" qu'aucune étude d'une possible nocivité n'avait été faite, et tous les décideurs de se retrancher derrière ce commode paravent, tout en confirmant que cela ne va pas les empêcher de continuer. Bien pressés, tout-à-coup, avant que les citoyens ne s'aperçoivent qu'une fois de plus ils ont été roulés. Ce n'est pas pour autant qu'officiellement une telle étude a été diligentée depuis. Une hypothèse pourrait être qu'effectivement des études ont déjà été mises en chantier, mais que des résultats désastreux en auraient été mis au panier : sans doute serait-il "complotiste" de soulever pareille supposition.

    Le 6 juin, TOUTE la Terre se mobilise contre la 5G

    Le 29 janvier 147 villes dans le monde se sont unies pour des actions en vue d'alerter à la fois le grand public et des Autorités parfois complètement sans informations sur la question. Le 25 avril, en plein confinement, seules 50 villes de la Terre ont vu des actions fort modestes, en raison des circonstances. C'est pourquoi le 6 juin, à nouveau, un appel est lancé à tous, partout. Des argumentaires existent, des affiches aussi.

    Le 6 juin, TOUTE la Terre se mobilise contre la 5G

    Ne laissons pas passer une telle date. Pour de multiples raisons qui ont déjà été détaillées ici, la 5G pourrait donner un coup d'arrêt à l'humanité entière. Déjà plusieurs villes françaises vont y participer. Il en faudra un maximum, pour faire pencher la balance du côté de la modération, du réalisme, de la Vie tout simplement.

    Le 6 juin, TOUTE la Terre se mobilise contre la 5G

     

    Ajoutons ici un lien important : celui vers l'appel des quelque deux cents scientifiques qui ont signé l'appel au principe de précaution.

     

    https://www.stralskyddsstiftelsen.se/wp-content/uploads/2017/09/170913_scientist_5g_appeal_final_fr.pdf

     


    1 commentaire
  • Hier samedi 29 février, des Nantais se sont mobilisés pour faire réagir ceux qui ne savent toujours pas quels sont les dangers de la future 5G, quand même ils en connaissent l'existence. Selon ceux qui y étaient, les réactions ont été nombreuses et positives. Ceux qui connaissent le chemin de ce site savent déjà ce qu'il en est, sachant que, déjà dangereuse, la 5G expérimentée à Nantes est déjà dépassée par celle qui voit déjà ses antennes se dresser (discrètement) en Chine ou aux États-Unis.

    Déjà, ce qu'on subira en France n'est que le début. Rappelons ici quelques vérités sur la question, c'est un ami docteur en physique, ancien ingénieur à EDF-RTE (les lignes de très haute tension) qui parle.

    Toutefois, il serait pertinent, pour une question de crédibilité de cesser de parler d'ondes millimétriques pour la 5G en Europe, car cela fait beaucoup rire les physiciens, dont moi.La 5G déployée en phase 1, 3,5 GHz, longueur d'onde 10cm ; en phase 2, 26 GHz, longueur d'onde environ 1 cm. — sans oublier la 5G bas débit 700MHz pour les zones rurales, longueur d'onde environ 50cm!

    1 mm de longueur d'onde vaut pour 300 GHz.Il faut arrêter, en Europe de copier ce qui s'écrit sur le continent américain: aux USA et Canada, la 5g se déploiera entre autres sur le bande des 95Ghz, donc environ 3 mm de longueur d'onde.

    Donc eux peuvent parler d'ondes millimétriques, pas nous en Europe.

    La 5G, il faut l'arrêter tout de suite, avant le déploiement des centaines de milliers de mini-antennes (tous les cent mètres, voire cinquante mètres parfois en ville). C'est pourquoi la pancarte de nos amis, à Nantes, proclamait ceci :

    A nouveau ceux qui ont compris ont fait signer la pétition

     

    Un lien vers une vidéo prise hier :

    https://fr-fr.facebook.com/oeildactu/videos/nantes-village-de-lutte-miroir-deau-oeil-dactu-le-290220-llt44-et-denis/134343281235891/?__so__=permalink&__rv__=related_videos

     

    Nos amis ont parlé entre la 5e et la 11e minutes.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires